Que faut-il savoir à propos de la chimiothérapie ?

ll existe à ce jour de nombreux traitements invasifs pour traiter les cancers en général. Parmi ces traitements nous avons la chimiothérapie, la radiothérapie et l’hormonothérapie. La chimiothérapie, car c’est d’elle qu’il est question ici est un traitement difficile à vivre pour la patiente. Heureusement, il existe quelques astuces simples qui permettent de mieux vivre cette période et de faire face aux effets secondaires du traitement.

Giphy.com

Qu'est ce que c'est?

La chimiothérapie est un traitement qui consiste en l’administration de médicaments pour éliminer les cellules cancéreuses ou empêcher leur prolifération.

Quand fait-on recours à la chimiothérapie?

La chimiothérapie avant une chirurgie : Cette chimiothérapie a pour but de diminuer la taille de la tumeur, les risques de récidive du cancer et de faciliter l’opération. De plus, elle permet d’évaluer rapidement si les médicaments sont efficaces sur la tumeur. C’est une chimiothérapie néoadjuvante.
La chimiothérapie après une chirurgie complète de la tumeur : on y fait recours après que toutes les cellules cancéreuses visibles aient été soustraites durant la chirurgie. C’est de la chimiothérapie adjuvante dont le but est de diminuer les risques de récidive locale ou à distance.
La chimiothérapie pour traiter des métastases, c’est-à-dire des cellules cancéreuses qui se sont répandues dans d’autres parties du corps. On dit que c’est une chimiothérapie métastatique.

Mode d'administration

La chimiothérapie s’administre sous forme orale (per os) ou par voie injectable (intraveineuse). Les médicaments circulent par flux sanguin et agissent sur l’ensemble du corps : on parle alors de traitement systémique. Le mode d’administration le plus fréquent est la voie injectable. Cela se déroule en plusieurs cycles selon une fréquence déterminée au préalable avec l’équipe médicale et selon les associations médicamenteuses retenues.

 

La chimiothérapie et ces effets secondaires

Comme tout traitement à base de médicament, il existe des effets secondaires à la chimiothérapie. Ces effets peuvent être directement remarquables et d’autres beaucoup moins.
Les effets secondaires sans gravité telles que:
Les effets secondaires sans gravité telles que:

Les remèdes pour pallier aux effets secondaires

Ces produits d’origine naturelle ne constituent pas des remèdes mais ont la faculté d’apaiser le malade pendant sa chimiothérapie.

Le gingembre: Il est recommandé aux malades en chimiothérapie de consommer 5 à 10 g de gingembre frais (râpé) par jour à cause de ses capacités antioxydantes, anti-infectieuses et anti-nauséeuses.

Le bicarbonate de soude : les chimios occasionnent souvent des inflammations de la bouche. Pour y remédier, sucez des glaçons ou faites des bains de bouches au bicarbonate de sodium

Le soja: Il détient des vertus anti-cancer à cause de sa forte teneur en isoflavones de type génistéine, daidzéine. Il est à consommer sous forme de lait, de yaourt, de tofu ou de miso et contribue à atténuer les symptômes de la ménopause, des troubles hormonaux et du cancer du sein. Il n’est toutefois pas recommandé d’en prendre sous forme de compléments alimentaires pour des cas d’antécédents de cancer hormono-dépendants.

Le thé vert: le thé vert renforce les défenses naturelles et améliore le système immunitaire. Il est efficace pour ralentir la propagation de la maladie vers de nouveaux tissus sains et réduit les symptômes tels que les vomissements et les diarrhées.

La quercétine
Composante de l’ail, l’oignon rouge, les haricots verts, le thé, les choux, le raisin, et les pommes, la quercétine détient des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires. On lui reconnaît également des propriétés anti-cancer.

Le curcuma : Consommez-en pour ralentir le processus de développement des cellules cancéreuses et la formation de métastase.

Le cannabis médical : Il est utilisé en soins palliatifs pour combattre les douleurs d’intensité légère ou modérée, atténuer les spasmes, les troubles du sommeil, les nausées et les vomissements.

Il existe une multitude de remèdes pour contrer les effets secondaires de la chimiothérapie. Il faudrait préciser que ces différents remèdes restent évasifs puisqu’ils ont juste la faculté de soulager ou d’atténuer les effets secondaires. Ils peuvent être suggérés par le médecin traitant ou conseillés par un spécialiste.

Jolyane Rodriguez